Les sabots mocassins et bottes de sécurité dans le milieu médical, agroalimentaire, la restauration et la propreté

La législation en matière de santé et de sécurité au travail oblige les employeurs à éliminer le risque de blessure et de brulure aux pieds en imposant le port de sabot et de botte de sécurité, à toute personne employée dans un service de restauration.

C’est pourquoi, une fois par an, la plupart des collectivités territoriales ; mairies, hôpitaux, restaurants scolaires, cantines crèches etc …, lancent des appels à la concurrence, car elles ont la charge d’acheter les vêtements et accessoires professionnels et de doter, entre autre, le personnel travaillant en cuisine et en milieu agro-alimentaire.

 

LES SABOTS DE SECURITE

Les sabots de sécurité se déclinent de plusieurs formes et sous plusieurs coloris.

Il sont impérativement antidérapants, pour éviter tout risque de glissade sur sol humide ( norme EN 347 )  sans embout de sécurité, ou avec embout de sécurité ( norme EN 345 ).

Pour une sécurité optimale, ces sabots sont presque tous équipés d’une bride arrière qui peut se rabattre afin de mieux maintenir le pied. Ils sont normalement utilisés pour la mise en place et le nettoyage des réfectoires.

 

LE MOCASSIN DE CUISINE

Pour les métiers de bouche et le secteur agro-alimentaire, l’utilisateur aura le choix entre un mocassin de cuisine version classique ( sans système de lacet ), de coloris blanc ou noir, doté d’une coque de sécurité ( obligatoire ), et un modèle hybride qui se situe entre le sabot et le mocassin de sécurité,  doté d’un minuscule contrefort et d’une bride arrière élastique que l’on peut enlever grâce à deux pressions.

Ce sabot est également équipé d’un embout de sécurité.

 

LES AUTRE MODELES DE SABOTS PROFESSIONNELS

La plus grande partie des modèles exposés ci-dessus sont mixtes, mais il existe des modèles avec embout de sécurité qui s’adressent à une clientèle féminine. Ces sabots sont dotés de semelles plus hautes, allant de 4 à 6 cm, et sont fabriqués en bois, comme les sabots d’antan, ou en polyuréthane.

Plus un sabot a le talo plat, meilleur est le confort et moindre est fatigue du pied et de la voute plantaire en fin de journée.

Pour les pieds les plus forts il sera aisé de trouver des modèles à large embout, afin d’éviter la compression des orteils.

 

LES SABOTS POUR LE MEDICAL

Dans les couloirs des hôpitaux et des établissements médicalisés, le personnel peut utiliser au quotidien un sabot professionnel, plus léger, grâce à l’absence d’embout de sécurité, plus souple et plus confortable.

Ce dernier pourra être perforé ou ajouré ( déconseillé en cuisine à cause du risque d’infiltration de liquide ), et offrira un plus grand choix de coloris, pour un meilleur assortiment avec les blouses et tuniques de travail.

En matière de confort, l’utilisateur de sabot destiné à un usage professionnel, ayant les pieds fragiles, pourra installer des semelles anatomiques ou ergonomiques, afin d’éliminer ou d’atténuer les douleurs et les frottements.

Outre le fait qu’un sabot de sécurité ou un mocassin de cuisine sert à protéger le pied, il à également une fonction hygiénique, grâce à un traitement antibactérien qui empêche la prolifération des microbes, car il faut savoir que la plupart de ces modèles est habituellement portée pied nu.

Le secteur médical et plus particulièrement la chirurgie utilise un sabot spécialement conçu pour le bloc opératoire, stérilisable, antistatique qui peut être lavé en machine, jusqu’à 60 °, grâce aux matériaux dans lequel il est fabriqué.

Il existe d’autres familles de chaussures que l’on peut trouver dans ce milieu, comme les claquettes ou les sandales professionnelles ultra légères, ultra souples avec des semelles en liège, très confortables et aérées, pour les infirmières qui parcourent des kilomètres dans les couloirs des hôpitaux.